Au terme de ces années passées à se casser la tête sur des questions de topographie Urbaine, sur des P6230150interrogations de citoyenneté romaine et sur des problèmes de société antique, il devenait impératif de trouver un point d'orgue assez digne pour clore ce chapitre d'histoire romaine. Il apparut au mois de novembre qu'une petite virée dans la Ville éternelle serait ce point d'orgue.

Ce plan était une histoire de fous. Initialement on nous avait vendu le projet sans trop de détails : un groupe d'une taille assez vague logé une petite semaine dans un monastère romain à faire des visites non encore identifiées dans la Ville. Bref, c'était assez flou. Mais ceux qui suivent mes histoires depuis plus d'un an se souviennent d'un projet tout aussi vague, celui de la semaine passée à ramer sur une galère romaine du Vè siècle amarrée sur le Rhin. Autant dire que les plans a priori bancales, ça nous connait nous autres étudiants en histoire, de surcroit en histoire P6250348antique. Donc, sans grande hésitation, ce plan nous a pas mal emballé ! Personnellement, il m'a servi de point de mire durant la rédaction de mon bébé initialement "Pietas Ciceronis". C'est ce voyage qui m'a en quelque sorte mis un coup de pied au cul.

Tout ça pour dire que ça m'a mis la grosse motiv et que la semaine se plaçait sous de bons auspices... Menés par le consul Humm, le tribun Wirby et le chevalier Huck, notre troupe a écumé les sites les plus courus de l'Antiquité romaine en bénéficiant d'un mandat universitaire qui nous faisait gratter les files d'attente et entrer gratos...

Quant à notre hébergement en monastère, une autre grande surprise. On s'attendait à avoir des cellules glauques et à cotoyer des moines tout aussi inquiétants que dans le Nom de la Rose... Et en P6250358fait, on a revu notre copie quand on a vu la piaule avec vue à 180° sur Rome et la coupole de St Pierre à quelques kilomètres.

Avec 35°C tous les jours et 25°C toutes les nuits, la vie est belle de ce côté-ci des Alpes. En témoignent les bons moments passés sur place et les soirées mémorables assis ou couchés sur les bancs en sirotant Chianti et Frascati réfrigérés dans un seau à glaçons made by Chaboobs, le tout en compagnie d'une sacrée bande !

Enfin bref, cette virée romaine restera dans les fastes comme une expérience hors du commun. A réitérer aussi vite que possible...