P7210703Voilà six ans que nous écumions les quatre coins de la France à la recherche d'un chouette trou où planter nos tentes et déployer nos vélos... Y'a six ans quand j'ai commencé l'animation, nous nous étions frottés à la Lozère et à ses causses. Depuis, nous avions parcouru les routes de Dordogne, du Val de Loire, du pays Basque, de la Bretagne et du Vaucluse, rarement avec la même équipe mais toujours avec le même entrain et la même envie de découvrir du pays...P7230761

Ainsi donc, six années après avec un peu plus de maturité, nous nous sommes retrouvés à Plambel pour deux semaines. Pour expliquer toute l'histoire, il convient de planter le décor. Prenez une ferme-moulin datée de 1307 (selon un acte de pairage, sous la toponyme de Planum Bellum), imaginez-la planquée dans des gorges à trois kilomètres du premier village (et encore, si on peut appeler Gatuzières un village...), retirez-lui tout ce qui encombre : le bitume, l'électricité, l'eau courante, le wifi, les voisins, rajoutez-y un torrent, une forêt et des bosquets et vous obtenez notre "chez nous" pour 16 jours...

P7170630Malgré ce dénuement, on avait tout ce qu'il nous fallait : un terrain plus ou moins plat pour installer nos chambres à coucher et notre salle à manger ; un torrent à 12°C faisant office de salle de bains, de lave-linge, de frigo, de piscine et de seau à glaçons ; une grange pas "vétuste" du tout servant de dressing et de cuisine. N'oublions pas le ferradou, le dernier de la vallée !P7110560

C'est donc dans ce cadre "bucolique" que se sont déroulées nos aventures. Au programme, près de 300 bornes à vélo à travers trois départements - Lozère, Aveyron et Gard -, trois causses à plus de 1000m surmontés et traversés du vélo, plusieurs cols gravis dont le Mt Aigoual (1565m, une chute de température de près de 15°C entre la vallée et le sommet), quelques randos pour les piétons, une descente du Tarn en canoë, un peu d'accrobranche,... Bref on n'a pas eu le temps de s'ennuyer surtout avec la troupe "incommensurable" qu'on avait : entre les mutins, les blessés, les mythos et les benêts, on en a ramené de belles à raconter autour de nous !

P7120598Autant dire qu'on s'est pas mal poilé. Nico s'est lié d'amitié avec les envoyés de Jeunesse et Sports ; Tobias a piqué une tête au restau ; Esteban a enfin dénoué son plat de spaghetti ; Alexis s'est fait une déchirure musculaire de la colonne vertébrale ; Jérôme a inventé un vocabulaire inrêvé... A côté de ça, on a vécu ce qu'on peut appeler des "expériences animales" comme une "pittoresque" partie de foot avec des cochons, la quasi-décapitation d'une poule, des visites de crapauds, des têtes-à-têtes avec des loirs.

Tout ça pour dire que ce camp restera dans les annales et qu'on a hâte de retrouver ce cher moulin...